© Pierre Gondard

Vendredi 18 janvier - 12h30        

La musique contemporaine au croisement des cultures savantes et populaires, conférence de David Sanson, suivie d’une performance musicale de Sébastien Roux

Les Champs Libres

Salle Hubert Curien, 10 Cours des Alliés

Durée 1h15, entrée libre dans la mesure des places disponibles

La révolution digitale n’a fait que précipiter un constat inéluctable : la musique de tradition occidentale écrite doit absolument se réinventer, au risque de finir sinon embaumée, confite dans les cénacles d’un autre temps. Avant d’être « contemporaine » ou même « savante », avant de se rêver patrimoniale, ne doit-elle pas être avant tout vivante, c’est-à-dire ouverte, par-delà les clivages institutionnels, les normes esthétiques et les disciplines artistiques ?

 

Auteur et curateur, David Sanson retracera par l’exemple quelques-uns des multiples croisements qui s’opèrent dans le monde musical contemporain.

image1.jpeg

© Anne Scherrer

DSC08613.JPG

© DD Dorvillier

Sébastien Roux propose l'écoute de 3 pièces de "computer music", réécrites spécialement pour le festival. Chacune est basée sur un processus formel spécifique : Never Repeated Never Repeating Music #2, Succession de timbres avec une harmonique en commun, 5 Canons de Vuza.

Never Repeated Never Repeating Music #2 (2019). 10 minutes

La musique est entièrement produite par un algorithme (synthèse, montage, dynamique...) qui s'assure que les sons qui constituent la composition ne sont jamais répétés. La pièce elle-même est jouée une seule fois.

Succession de timbres avec une harmonique en commun (2016). 10 minutes

Le contenu sonore de la pièce se présente sous la forme de timbres qui se succèdent en respectant la règle suivante : la base du timbre à venir est un partiel du timbre précédent.

5 Canons de Vuza (2016). 10 minutes

Un canon de Vuza est un canon rythmique dont, une fois que toutes les voix le constituant sont entrées, toutes les unités de temps sont occupées par une seule et unique voix.

Sébastien Roux compose de la musique expérimentale qu'il donne à entendre sous la forme de disques, de séances d'écoute, d'installations ou parcours sonores, d'œuvres radiophoniques. Il travaille autour des questions de l'écoute, de l'espace sonore et de la composition à partir de contraintes formelles.

Depuis 2011, il développe une approche basée sur le principe de traduction sonore, qui consiste à utiliser une œuvre pré-existante (visuelle, musicale, littéraire) comme partition pour une nouvelle pièce sonore. Ce procédé a donné lieu à Quatuor, musique électro-acoustique d'après le 10ème Quatuor de Beethoven et Nouvelle, pièce radiophonique basée sur La légende de Saint Julien l'Hospitalier de Flaubert. Le développement le plus récent de ce processus de traduction est Inevitable Music, dont la démarche vise à utiliser les règles et les techniques des dessins muraux de Sol LeWitt à des fins sonores.

www.sebastienroux.net